Nemerimana Anita, « Le foyer d’apprentissage et de réhabilitation nutritionnelle FARN a sauvé la vie de mon fils »

 Nemerimana Anitha, est une jeune femme d’environs 35 ans vivant à Gatsinga, commune Ndava, province Mwaro. Après quelques années de mariage, elle mettra au monde des jumeaux : Jean et Janvier. Comme ses voisins, Anitha et son mari vivent de l’agriculture et du petit commerce. Quant à l’alimentation des ses bien aimés fils, elle pratiquait l’allaitement  maternel exclusif jusqu’à six mois comme recommandé par les services de santé. C’est après six mois qu’elle introduira l’alimentation de complément.

Tout semblait marcher ou presque pour Anitha avec ses deux fils Jean et Janvier. Ses enfants se portaient à merveille.  Anitha avait entendu parler de la malnutrition mais n’y croyait pas jusqu’au jour du dépistage de masse à Gatsinga, sa colline natale.

 Par simple curiosité, Anitha se décida d’apporter ses fils à l’endroit indiqué pour le dépistage de masse. A la grande surprise de tous, Janvier sera dépisté malnutri aiguë modérée. Ce fut une incompréhension totale pour Anitha surtout qu’elle ignorait la cause. Les agents de santé aidant, elle se rappellera que Janvier était victime d’un problème d’équilibre d’alimentation. En effet, quand Anitha s’occupait de ses travaux champêtres ; Janvier avait tout le temps de savourer son morceau de patate douce, qui finalement coupe l’envie de manger à Janvier. Jean, lui n’aime pas les patates douces, mais préfère le lait maternel de sa mère.

Heureusement, Janvier sera accueilli dans le foyer de Maman lumière dans le cadre du Programma Appui au Développement Rural Durable pour la Nutrition mis en œuvre par la Croix-Rouge du Burundi sur financement de l’Union Européenne. Lorsque l’équipe du programme l’a rencontrée après la session d’apprentissage et de  réhabilitation nutritionnelle des foyers (FARN), elle s’exclamait : « Avant la session FARN, la santé de mon fils se dégradait lamentablement. Actuellement, mon fils a été sauvé. » La session FARN a été très bénéfique pour mon fils. Je remercie sincèrement la Croix-Rouge du Burundi et l’Union Européenne.

 Aujourd’hui Anitha maitrise comment avoir un repas équilibré et s’engage à sensibiliser d’autres mères .

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like