La Société Civile Burundaise renouvelle son engagement dans la prise en charge communautaire du VIH/Sida, la Tuberculose et le Paludisme.

La société civile Burundaise s’est engagée solennellement à prendre part à la mobilisation de 14 milliards dont le monde a besoin pour faire face aux trois maladies qui sont la Tuberculose, le VIH SIDA et le paludisme.

La déclaration d’engagement a été lue ce vendredi 12/4/2019, par Anselme KATIYUNGURUZA, Secrétaire Général de la Croix-Rouge du Burundi, aux cotés des représentants de toutes les organisations œuvrant dans le domaine. Il affirme que les interventions de la société civile passent essentiellement par la mobilisation communautaire pour la prévention des maladies à travers des campagnes d’offre de services mais aussi par la prise en charge et soutien aux malades porteurs de ces maladies et les personnes affectées par ces fléaux.

Les participants à ces assises se sont mis d’accord sur la possibilité de faire de la résilience communautaire, une réalité. Pour Anselme KATIYUNGURUZA, cela se traduirait par une prise de conscience des communautés de ce pays à être d’abord sensibles aux enjeux du moment, de s’auto prendre en charge, à s’adapter et à formuler des réponses.

Pour ce faire, la société civile en charge des trois maladies a décidé de renforcer ses capacités de lutte. « Nous avons la conviction que nous sommes capables dans ce pays, d’accélérer le mouvement pour mobiliser un dollar pour avoir 19 dollars USD selon la stratégie du fonds mondial ».

Il s’agit pour le moment d’un engagement solennel, et demain ce sera ; l’opérationnalisation. Cette mobilisation se fera à travers la campagne mondiale : « Accélérons le mouvement des maintenant »

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like