De l’Urgence au Durable : Les acteurs humanitaires réfléchissent sur la révision des abris et des articles non alimentaires au Burundi

Le Centre des Formations de la Croix-Rouge abrite depuis ce lundi 08 avril 2019, un atelier de 4 jours portant révision des abris et Articles non alimentaires(ANA) au Burundi. Organisé en partenariat avec la Croix-Rouge Luxembourgeoise, et l’Organisation Mondiale pour les Migrations (OIM), cet atelier de 4 jours aura vu la participation   d’un bon nombre d’acteurs humanitaires surtout ceux œuvrant dans « le cluster shelter » sous la houlette du Gouvernement du Burundi.

Anselme Katiyunguruza, Secrétaire Général de la Croix du Burundi qui a procédé à l’ouverture et à la clôture de cet atelier, s’est réjoui de la concrétisation des objectifs que s’était fixé l’ensemble de la communauté humanitaire guidé par la vision du Gouvernement : « c’est un rêve devenu réalité, il était temps de reformuler le type d’abri à adopter durant les 3 phases distinctes que sont la période d’urgence, transitoire et celle du développement » a- t – il indiqué.

La Chef de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrants au Burundi, AJ Morgen a exprimé sa joie d’être parmi les participants de l’atelier en soulignant l’importance du dit atelier pour trouver des solutions durables dans l’harmonisation de l’assistance destinée aux populations affectées dans le secteur abris et ANA, dans un pays où les catastrophes naturelles engendrent environ 57000 personnes déplacées.

Le Ministre des Droits de l’Homme et des Affaires Sociales, Martin Nivyabandi a invité les participants de l’atelier à aller au-delà des recommandations pour passer à l’action. « Tous les acteurs du secteur abris devront se conformer à ce modèle de maison standard » a-t-il précisé.

Durant l’atelier, les participants ont eu droit aux présentations sur les abris en urgence, pendant la phase transitoire et les abris durables pour les personnes affectées pendant les catastrophes naturelles. Ces présentations ont donné naissance à des recommandations qui tenant compte des normes standard vont être suivies par tous les acteurs humanitaires intervenant dans le domaine du shelter.

Désormais, les dimensions des maisons auront toute une longueur de 8 m, et une largeur de 5.6m tandis que l’aménagement interne sera constitué de 3 chambres et d’un salon, l’aménagement externe quant à lui se verra doté d’une latrine et d’une douche ainsi que d’une cuisine. Il est aussi prévu qu’il y ait une adaptation de kits ANA et de l’abri d’urgence à la taille de la famille en y incluant le kit de dignité, etc.

Cet atelier s’inscrit en droite ligne des objectifs, et de l’agenda d’un atelier similaire organisé en 2012,  qui cette fois ci est enrichi des leçons apprises.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like