Les victimes des pluies torrentielles crient au secours

Les personnes affectées par des pluies diluviennes mêlées de grêles qui se sont abattues sur les provinces du Burundi demandent de l’aide d’urgence. La province de Ngozi a été la plus touchée dans le week-end du 23 mars 2019. La commune de Mwumba enregistre, jusqu’à ce mardi 26 mars 2019, 102 maisons détruites et 25 personnes déplacées internes. Au total 2170 personnes sont affectées et 3770 hectares de champs de cultures ont été endommagés. Dans la province de Karusi, commune Gihogazi, 2 maisons ont été partiellement détruites. Les besoins les plus urgents sont entre autres les abris d’urgence, les bâches, les tôles, les moustiquaires, les kits de cuisine, les vivres, les habits et les uniformes pour les enfants.

L’identification de ces dégâts résulte d’un travail effectué conjointement par les volontaires de la Croix-Rouge du Burundi et l’administration à la base. Bien plus, les volontaires sont actifs dans la pulvérisation des lieux pour prévenir les maladies liées au manque d’hygiène. Ils procèdent aussi à la collecte des vivres pour ces personnes affectées. Les volontaires accordent également des logements à ces victimes et participent à la réhabilitation des maisons partiellement détruites. Ces mêmes activités sont menées dans d’autres provinces affectées par les pluies diluviennes et vents violents de la semaine dernière.

Pendant cette période pluvieuse, une situation inquiétante se manifeste dans Bujumbura Mairie  au niveau du quartier Kuwinterekwa dans la Commune Ntahangwa. La colline se fissure de plus en plus causant ainsi des destructions progressives des maisons construites dans cette localité. Les propriétaires de ces maisons lancent un appel à l’aide pour trouver d’autres abris.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like