Une assistance qui redonne espoir aux victimes des inondations de Buterere et de kinama

C’est un acte charitable que vient de réaliser la Branche de la Mairie de Bujumbura ! Ainsi, 557 personnes victimes des inondations consécutives aux pluies diluviennes survenues dans la nuit du 17 au 18 Janvier 2019 viennent d’être assistées. Au total, 101 ménages ont reçu une assistance en vivre et non vivre constituée de seau, bidon, assiettes, cuillères, nattes, couvertures, moustiquaires, gobelets et casserole de cuisines. Une occasion également d’octroyer les kits de dignité à 167 femmes en âge de procréer. L’activité a été effectuée par la Croix-Rouge du Burundi en collaboration avec la plateforme nationale de prévention des risques et catastrophes. C’était ce jeudi 24 janvier 2019.

Un geste de soutien qui vient répondre à un besoin réel, témoignent les bénéficiaires. Felix Hakizimana, 46 ans et père de 4 enfants s’exprime : « J’ai perdu ma maison et tout ce qui s’y trouvait à cause de cette inondation. Je suis chômeur et sans aucune ressource de revenue ces jours. J’avais même honte de regarder mes enfants dans les yeux sans pouvoir même trouver une couverture, ni une moustiquaire. Même quand je trouvais un peu de nourriture, je ne pouvais même pas trouver une casserole pour cuire. Merci à la Croix-Rouge et à ces autres âmes charitables ».

Jeannette Nsabimana, une jeune veuve de 29 ans, et mère de 3 enfants parle d’un acte de sauvetage. « Je suis soulagée. Mon cœur est plein de reconnaissance. J’ai perdu mon mari il y a 7 mois. Et voilà, les inondations ont détruit la petite maison qu’il m’avait laissée. L’eau a emporté tout ce que j’avais. J’étais désespérée. Je n’avais que ces habits que je porte maintenant et je ne pouvais pas les laver. Merci à la Croix-Rouge ».

Et Salumu Kinyaku ,50 ans et père de 12 enfants d’ajouter : « C’est trop triste de tout perdre en un instant et se retrouve sans rien. Quand tu regardes tout ce que tu as construit dans la sueur partir en une seconde. Ces inondations nous ont laissé dans la pire misère. Recevoir cette aide aujourd’hui, nous redonne espoir. Merci d’avoir pensé à nous en ces moments de détresses. Merci beaucoup, seul Dieu récompensera vos efforts ».

Un geste certes qui vient à point nommé, mais qui n’est pas encore à la hauteur des attentes ! Les victimes ont toujours besoin d’être assistées ne fût-ce que pour se nourrir et se loger.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like