Les communautés sont engagées à pérenniser les acquis sur la mitigation des catastrophes

Les communautés des zones d’intervention du projet « Réduction des Risques des Catastrophes » se réjouissent des bonnes pratiques acquises. Ce projet qui a été mis en œuvre dans les provinces de Makamba, Rutana et Gitega s’est focalisé sur la mise en place des comités communautaires de réduction des risques de catastrophes et des comités de gestion de l’eau de boisson pour les sources d’eau et les adductions d’eau réhabilitées. Des latrines modèles ont été également construites dans la communauté.

Un des membres de ces comités affirme que les techniques apprises ont déjà produit un impact positif.  » Garder les acquis reste notre leitmotiv parce que nous avons déjà remarqué que la production agricole s’améliore de plus en plus grâce aux courbes de niveau qui protègent nos collines abruptes », se réjouit Mathias, membre du comité de réduction des risques de catastrophes de la colline Ngoma, commune Gitanga de la province Rutana.
 » Nous continuerons à protéger nos sources d’eau aménagées car les maladies des mains sales ont sensiblement diminué dans nos ménages grâce aux bonnes pratiques de gestion de l’eau de boisson apprises de la Croix-Rouge du Burundi », ajoute Ndayizeye Joséphine, habitante de la colline Mukurira de la commune Rutana.

Dans les écoles, les clubs d’hygiène ont été créés. Les écoliers y apprennent les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement dans le milieu scolaire et dans la communauté ainsi que les activités de protection de l’environnement. Ancile Nitunga, Directrice de l’Ecofo Kazeba, indique être fière de la valeur ajoutée du Club d’hygiène de son école. « Tous les enfants ont pris les bonnes manières de garder leurs salles de classes, latrines et cour propres. Je suis également consciente que les clubs nous aident à barrer la route aux maladies des mains salles. » Les clubs d’hygiène ont initié des activités de protection de l’environnement en plantant des arbres ou herbes fixatrices dans les périmètres de leurs établissements. En plus de leurs milieux scolaires, les jeunes transfèrent les bonnes pratiques acquises dans leurs familles et communautés. « Beaucoup de parents disent que nos activités de sensibilisation sur l’hygiène et assainissement ont déjà changé leur mode de vie. » affirment Elie Niyomwungere, président du Club d’hygiène de l’Ecofo Kazeba.

Par ailleurs, les communautés ont actuellement des comités communautaires de gestion des feedbacks fonctionnels chargés de collecter les observations, suggestions ou plaintes des communautés sur toutes les activités et initiatives de la Croix-Rouge du Burundi.
Le projet « Réduction des Risques de Catastrophes a été mis en œuvre à partir du mois d’octobre 2018 et a pris fin en décembre 2019. Il a été financé par l’OFDA via la FICR. Les communes bénéficiaires sont Gitanga, Mpinga Kayove, et Rutana de la province Rutana. Dans la province Gitega, ce sont les communes de Bukirasazi, Makebuko, et Itaba. Dans Makamba, le projet a couvert les communes de Kibago, Mabanda et Vugizo.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like