La cohésion sociale dans la communauté au cœur du forum national de la jeunesse Croix-Rouge

C’est ce vendredi 11 octobre 2019 que la jeunesse de la Croix-Rouge du Burundi s’est réuni pour un forum national leur dédié sous le thème  « Pour plus de cohésion sociale dans la communauté. » Ce forum s’est déroulé dans les enceintes du Centre des formations de la Croix-Rouge à Ngagara où la Société Nationale a accueillie 119 jeunes représentants jeunesse de la Croix-Rouge au niveau communal accompagnés de leurs Conseillers provinciaux en provenance des 18 Branches Croix-Rouge du Burundi.

Le thème retenu pour cette édition est une émanation des engagements que ces mêmes jeunes avaient pris lors de leur dernier forum de 2017 au cours duquel ils se sont convenus à être des leaders dans la lutte contre le VIH/Sida et la Tuberculose, la malnutrition e les Violences Sexuelles et Basées sur le Genre au niveau communautaire et à être acteur de changement dans la résolution pacifique des conflits à travers la diffusion des Principes fondamentaux et valeurs humanitaires et à être résilient à travers la mobilisation des ressources.

La Politique régissant la jeunesse au sein de la Croix-Rouge au Burundi adopté en 2017 définit clairement les rôles et responsabilités de la jeunesse Croix-Rouge qui se traduisent dans la contribution au développement de la Société Nationale dont elle est pépinière et héritière, l’assurance dans la continuité de ses actions en promouvant la culture du volontariat, la solidarité et l’entraide communautaire ainsi que la prise du lead dans la mobilisation de la communauté pour l’assurance aux plus vulnérables.

Nous rappelons ainsi qu’une vision sans action est un doux rêve, mais qu’une action sans vision est un cauchemar. De ce fait, pour le forum de la jeunesse édition 2019, les jeunes présents à ces assises se sont engagés à :

  1. Etre exemplaire dans la communauté en renforcent la bonne cohésion sociale à travers les 7 principes fondamentaux avant, pendant et après élections de 2020
  2. Opérationnaliser les noyaux des Club DIH à tous les niveaux
  3. Promouvoir la communication pour le changement de comportement chez les jeunes
  4. Multiplier des activités d’assistance plus vulnérables

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like