Les organisateurs satisfaits de la réussite de l’exercice de simulation sur le transfert monétaire

C’est un grand délice de la part de toutes les parties prenantes impliquées dans l’exercice de simulation sur le transfert monétaire qui a eu lieu à Muyinga. Dans 72 heures chrono, soit  du 16 au 18 juillet 2019, les cobayes ont été payés à travers l’approche transfert monétaire. De la déclaration de la crise en passant par l’analyse de la réponse à la mise en œuvre, les activités se sont déroulées dans une efficience sans égale. « La valorisation de la dignité des communautés affectées sera davantage renforcée dans les  interventions de la Croix-Rouge grâce à l’approche transfert monétaire et la bonne coordination des intervenants, » a déclaré Désiré Bundoyi, chef de département Gestion des Urgences et chef des opérations dans ledit exercice de simulation après avoir finalisé le paiement des cobayes avant les 72 heures prévues

L’étape d’enregistrement était la plus déterminante car d’elle dépend  la continuité du processus. Il a été également remarqué que les phases  de sensibilisation et fourniture d’information en temps réel sont importantes. En outre, l’existence d’un comité de gestion des retours d’information a facilité l’exercice car les avis des communautés comptent dans la concrétisation  de toute opération et de la modalité cash en particulier. De nombreuses leçons apprises sont sorties de cette expérience à travers tout le parcours de l’exercice.

Les cobayes se réjouissent de l’approche transfert monétaire. « Avec l’argent nous pouvons nous procurer  tout ce dont nous avons besoins en toute liberté. Nous sommes également sécurisés en cours de route et dans le voisinage par rapport à l’aide en nature, » a témoigné Jacqueline Nsabimana, veuve et mère de 3 enfants. Quant à Eric Nshimirimana, l’approche transfert monétaire lui a permis d’avoir un compte bancaire mobile, chose qu’il ne pensait pas avoir un jour. « Si une fois j’aurais d’argent, je le garderai sur mon compte ECOCASH au lieu de le conserver à la maison où il est susceptible d’être volé à n’importe quel instant. »

Les partenaires de la Croix-Rouge du Burundi impliqués dans ce processus de l’exercice affirment que la Croix-Rouge du Burundi possède une expertise requise pour mener à bon port une réponse d’urgence sur base de l’approche transfert monétaire.

Il sied de rappeler que les partenaires étaient  la Croix-Rouge de Belgique/Flandres, la FICR et le PAM. A ceux là s’ajoute la compagnie de téléphonie mobile ECONET qui loge ECOCASH.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like