Le sens de l’espoir sans appel situe le champ de guérison de Mme FITINA

C’est en passant au siège de la Croix-Rouge du Burundi en allant faire un contrôle médical que Madame FITINA Yvonne, accompagnée par sa fille et sa nièce sont venues exprimer leur gratitude. Grâce, aux efforts de la Croix-Rouge du Burundi et à la ténacité de ses psychologues en particulier, la notion de guérison évolue et peut continuer positivement en peu de temps. .Les membres de la famille de Mme FITINA Yvonne s’en réjouissent  et disent qu’elle-même témoigne qu’elle se rétablit.

En effet, c’était une grande peine de voir une mère qui a des enfants, aussi adultes, reste errante dans différents quartiers de la ville de Bujumbura alors qu’elle peut être suivie et traitée. En raison d’accomplir sa mission, la Croix-Rouge du Burundi a pris en charge cette femme, souffrant de malade mentale, en la faisant sortir de la rue et en la faisant soigner dans le Centre Neuropsychiatrique de Kamenge où elle a passé 115 jours sous traitement.



Outre cela, les psychologues qui l’ont suivie au cours de son hospitalisation, l’ont accompagnée chez elle, pour expliquer à la famille d’accueil et aux voisins le rôle qu’ils vont jouer dans son intégration dans sa famille et les mesures d’accompagnement pour éviter des rechutes.


« A mesure que son délire s’aggravait, elle me grondait tout le temps, elle devenait de plus en plus agressive envers moi, j’ignorais qu’elle est malade et ça tourmentait mon cœur. Du côté de mon entourage, je niais l’existence de ma vraie mère, je cessai de voir des amis de longues dates parce que je me voyais persécutée face à la représentation sociétale. Maintenant que je la vois sourire, sans m’insulter, je ne parviens pas à comprendre, la joie m’inonde », éveillant de formidables élans d’action et de nostalgie sa fille, Yankuzekera Fride.

Vous pouvez partager l'article sur

You May Also Like